Le confinement que nous vivons est manifestement vécu comme un rétrécissement de l’espace et une dilatation du temps…

Ecrire permet de se hisser hors le cratère de son nombril…et atteindre d’autres dimensions intérieures, fictionnelles ou autobiographiques…

A votre écoute.

 

Banquise

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s